Une défaite, mais du positif

Chamonix accueillait Grenoble ce samedi soir à Richard Bozon pour le premier test grandeur nature entre les chamoniards et leurs ex-adversaires en ¼ de finale de play-offs disputés il y a quelques mois. A l’occasion de cette rencontre, le haut-savoyard et morzinois Sami Tavernier a été exceptionnellement autorisé à jouer pour retrouver des sensations, en attente de son début de saison aux Etats-Unis.


Des débuts disputés

La rencontre démarre sur un rythme physique engagé. Kazarine est violemment frappé par Sacha Treille et peine à retrouver ses esprits dès les premiers instants. Le natif de Compiègne quittera d’ailleurs prématurément ses coéquipiers, semble-t-il touché à la tête dans un choc à l’entrée du territoire offensif. Les Brûleurs de Loups sont les premiers à frapper dans cette rencontre. Suite à un lancer puissant, le puck rebondit dans la bande postérieur. Fabre côté droit est le plus prompt et marque, 0-1. Chamonix ne s’en laisse pas conter. Tavernier s’extirpe du marquage de Bisaillon, qui le reprend irrégulièrement et file en prison pour retenir. Le franco-finlandais ne manque pas la deuxième opportunité offerte à lui et fusille le portier en lucarne droite, servi par Besson depuis le coin droit, 1-1. Grenoble ne tarde pas à reprendre le lead. Fleury esseulé trouve à son tour la partie supérieure, 1-2. La partie s’emballe et voilà que Chamonix est de retour aux affaires. Ville entre en zone et décoche. Le jeune portier grenoblois repousse, mais Kara saute sur le retour, 2-2. L’intensité imprimée est intéressante dans cette opposition. Grenoble prend à nouveau les commandes très peu de temps après cette seconde égalisation. Sur un lancer de Shalei, Kearney se saisit du retour accordé et marque le 3ème des siens, 2-3. Les BDL terminent mieux le tiers, bénéficiant même d’un double avantage numérique et mènent 3 buts à 2 à la pause.

Grenoble pousse, Chamonix ne lâche pas

En entrée de deuxième période, bis-répetita. Besson est frappé par l’arrière par un Sacha Treille qui avait déjà frisé la correctionnelle en première et c’est un deuxième joueur chamoniard qui restait à terre et sortait finalement avec une suspicion de commotion après Kazarine au premier tiers temps. Sur le powerplay, Masson frappe le poteau gauche. La rencontre est disputée et les 2 équipes se rendent coup pour coup. Grenoble breake et porte pourtant le score à 4 – 2 lorsque Fleury récupère une passe de Kearney au second poteau, 2-4. Une fois encore, pas de place au doute pour les Pionniers, qui refont une partie du retard. Kara décoche et augmente son curseur personnel sur un bon lancer annoncé dévié par Tavernier au fond, 3-4. Coulaud touche le poteau sur une ramasse astucieuse en fin de tiers, mais Grenoble conserve l’avantage au score, malgré une excellente fin de tiers médian. Grenoble efficace recreuse l’écart par Hardy, parfaitement trouvé au second poteau, 3-5. Grenoble mène 5 buts à 3 au deuxième intermède.

Grenoble se détache

Chamonix recolle dans les premiers instants du 3ème acte. Avec une facilité technique impressionnante, Tavernier profite d’un powerplay pour servir idéalement Terrier, qui touchait la lucarne gauche et permettait aux Pionniers de revenir à une longueur, 4-5. Alors que le chrono affiche moins de 15 minutes à faire à la rencontre, Chamonix bénéficie à son tour d’un double powerplay. Les Pionniers sont offensifs, mais la défense et le jeune portier font le boulot à l’image d’un arrêt réflexe sur Coulaud de près, malgré un revers cadré. La pression est chamoniarde, mais Grenoble rebreake dans un duel intense. Servi par Dair, Legault bat Sabol entre les bottes en break, 4-6. Chamonix joue son va-tout en fin de partie et sort son portier. Occasion quasi-concrétisée par un Colin Sullivan qui frappait le montant droit du cadre. Les BDL convertiront leur dernière occasion. Bisaillon récupère le disque en bas de zone et trouve le fond du filet vide sur un lancer de 60 mètres, 4-7.


Défaite des Pionniers de Chamonix 7 buts à 4 face aux Brûleurs de Loups. Malgré une rencontre longtemps restée indécise entre les deux formations, les individualités grenobloises sont parvenues à faire la différence en fin de match. Côté chamoniard, la défaite demeure encourageante, pour une équipe qui cherche logiquement les automatismes et se trouve au cœur de la partie la plus intense de sa préparation physique en vue de la prochaine saison.

#GoPionniers

Partager sur les réseaux sociaux
Rejoignez la communauté

Liens officiel

  • SYNERGLACE LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Région Rhône Alpes Auvergne
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Setam
  • Bontaz Centre
  • Au Vieux Campeur
  • MGM
  • Pracartis
  • BPI France
  • Bouverat Pernat