Un duo à la hauteur !

Rencontre entre Vincent Kara et son parrain Benoit Serre, Président de France Échafaudage. Un moment partagé par le duo pour échanger sur leur passion commune pour le hockey. 


A l’occasion de cette trêve imposée par l’épidémie de Covid-19, le numéro 17 des Pionniers a rencontré le dirigeant de la société chamoniarde, France Échafaudage.
Portrait croisé entre deux hommes attachés à la Vallée de Chamonix.

Vincent, comment en es-tu venu à pratiquer le hockey ? Comment se sont passés tes débuts sur la glace ?

V.K : « Mon frère a commencé le hockey et je le regardais depuis le bord de glace. J’étais âgé de 2 ans et demi, et j’avais qu’une envie c’était de monter sur la glace, ce qu’il s’est passé par la suite.
Je ne voulais pas d’aide pour tenir debout je voulais me débrouiller tout seul, même si je tombais tout le temps, je ne lâchais pas ! ».

Benoit, comment est venue ta passion pour le hockey ?

B.S : « Originaire de Reims, j’ai découvert le hockey au travers des Flammes Bleues dans les années 90. Les 2 titres gagnés en 2000 et 2002 ont renforcé mon enthousiasme pour ce sport, et même si le club a été liquidé peu après, j’ai toujours continué à m’y intéresser au point d’avoir transmis la passion à mes 2 filles qui aujourd’hui jouent au Chamonix Hockey Club« .

Vincent, peux-tu nous raconter ton parcours de hockeyeur et ta formation à Chamonix ?

V.K : « J’ai donc été formé à Chamonix, j’ai grandi avec ce club. Nous avons été très bien encadrés, avec une belle bande de potes. On a appris beaucoup de choses, dans un cadre incroyable ».

Benoit, quel parcours t’a conduit à fonder France Échafaudage ?

B.S : « En 1997, j’ai commencé par me familiariser avec le monde du BTP via l’entreprise familiale de location de matériels, créée par mon grand-père dans les années 60.
Au fil du temps je me suis orienté vers la sécurité sur les chantiers, jusqu’à me spécialiser dans la commercialisation de produits d’accès en hauteur en créant de France Échafaudage en 2007« .

« J’ai connu Vincent alors qu’il jouait sous le maillot des Chamois, c’est quelqu’un que j’apprécie sportivement mais aussi humainement ». 

Benoit Serrre, President de France Échafaudage

Vincent, quels sont les choix de carrière les plus importants que tu ais pris jusqu’à ce jour ?

V.K : « Dur d’en choisir qu’un, j’ai pas mal bougé. Certains choix ont été plus judicieux que d’autre. 

Mais je dois dire que je garde un magnifique souvenir de mon passage en Tchéquie en junior. Plus tard, le choix de partir à Epinal a beaucoup aidé, on a fait une belle saison mais surtout de très bons playoffs ou on est arrivé en finale. L’année à Gap était super également, elle m’a fait beaucoup progresser également, avec le titre de Coupe de la Ligue qui reste un très beau souvenir. Je garde aussi en mémoire une belle équipe lors de mon passage à Bordeaux.

Ensuite, j’ai fait le choix de partir à Grenoble, dans un club avec plus de moyen, un groupe solide, et un rôle important avec beaucoup de temps de jeu la première année. L’année suivante était plus compliquée à cause d’une blessure au genou avec un rôle plus défensif, mais le titre à la clé qui était l’objectif principal.

Et bien sûr mon retour à Chamonix est un choix très important dans ma carrière. De pouvoir aller loin avec mon club de cœur, de gagner quelque chose est un bel objectif. »

Benoit, quelles sont les raisons qui ont motivé ta décision d’être partenaire ?

B.S : « En m’installant à Chamonix en 2009 j’ai souhaité m’impliquer localement, et compte tenu de mon intérêt pour le hockey et de l’attachement de la vallée pour ce sport, soutenir le Club de Chamonix m’est logiquement apparu comme une excellente opportunité ».

Vincent, quelles sont les motivations qui t’ont conduit à revenir à Chamonix ?

V.K : « Le côté sportif bien sûr, comme je l’ai dit en haut, d’aller loin avec cette équipe, de gagner quelque chose, est une des raisons. L’autre est le retour à la maison, pour ma famille être dans un endroit qu’on aime était très important ».

Benoit, pourquoi le choix de s’associer à Vincent Kara cette saison ?

B.S : « J’ai connu Vincent alors qu’il jouait sous le maillot des Chamois, c’est quelqu’un que j’apprécie sportivement mais aussi humainement. C’est une chance de pouvoir évoluer en élite avec des joueurs Chamoniards, ça me tenait à cœur de m’associer à son retour à Chamonix cette saison ».

De gauche à droite : Vincent Kara, Benoit Serre.

#GoPionniers

Partager sur les réseaux sociaux
Rejoignez la communauté

Liens officiel

  • SYNERGLACE LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Région Rhône Alpes Auvergne
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • MGM
  • Benedetti-Guelpa
  • Setam
  • Bontaz Centre
  • Pracartis
  • BPI France