Rageant…

Reprise officielle du championnat de SYNERGLACE Ligue Magnus ce vendredi soir, à huis-clos, entre nos Pionniers de Chamonix et les Aigles de Nice. Après plus de deux mois et demi d’absence, la saison régulière effectuait donc son grand retour à Richard Bozon.


Débuts intéressants

Dans les buts, Richard Sabol faisait face à l’imposant portier niçois Rok Stojanovic. Les joueurs de la Cote d’Azur sont d’ailleurs les premiers menaçants et ouvrent déjà la marque, dès la première minute d’une rencontre qui ne pouvait pas plus mal démarrer pour nos chamoniards. Le sniper Ondrej Kopta est trouvé, seul dans l’enclave et exploite la faille, 0-1 à 0’42. Chamonix est piqué au vif et revient dans le match 30 secondes plus tard. Servi par Rychagov, Kazarine prend sa chance. Son tir termine au fond, 1-1 à 1’17. Le rythme est intéressant malgré la reprise, et les équipes jouent l’offensive. Jasper passe d’abord tout proche de marquer du revers, puis sa passe deuxième poteau est à deux doigts de trouver Ville. La domination est locale en milieu de période. La vitesse mise dans le jeu gêne considérablement les visiteurs dans leurs entreprises et Chamonix reprend l’avantage. Terrier se place devant Stojanovic et prend à défaut le géant slovène d’une déviation astucieuse après un excellent travail collectif en zone offensive de la doublette KaraMasson, 2-1 à 13’26. La fin de tiers baisse en intensité, mais les Pionniers, solidaires et s’appuyant sur un arrêt important de Sabol, conservent le lead dans la rencontre.

Nice revient dans la dernière minute

Au retour des vestiaires, la première grosse situation est locale. Terrier part en contre, temporise, et sert Kara qui ne parvenait pas à conclure, repris irrégulièrement par Pascal. Chamonix trouve des espaces, mais la finition manque sur deux occasions successives. La partie reste indécise. Nice inverse le momentum et il faut à Sabol et aux défenseurs une belle intervention de Coffy sur sa ligne pour repousser un rebond. Chamonix réplique à la mi-match dans une opposition très agréable. Ville est tout proche de breaker. La confusion règne sur l’action suivante et l’arbitrage vidéo est institué : Pas de but. Les locaux glanent un powerplay dans la minute qui suit. Récompense immédiate. Ville donne du rythme au jeu de puissance en décalant Jasper derrière la rouge. Le canadien servait Tavernier qui concluait dans l’équerre, 3-1 à 31’09. Un nouveau powerplay intervient pour une faute sur Kara en position de tir et les chances sont nombreuses dans l’exercice. Stojanovic réalise notamment un arrêt déterminant sur Ville qui s’était débarrassé de son vis à vis. Les chamoniards travaillent dans le bon sens et font les efforts les offensifs et défensifs. Pourtant et comme trop souvent dans le moment décisif de la période, Chamonix concède une longueur. Nice recolle juste avant la pause. Le repli est hésitant et les visiteurs en profitent pour revenir dans le match par Brincko, 3-2 à 39’37. La ville olympique mène d’une courte tête après quarante minutes.

Cauchemar…

La troisième période reprend avec un scénario toujours indéchiffrable, mais prouvera plus tard, que ce but encaissé dans les derniers instants du tiers médian, aura eu de lourdes conséquences. Dans les premiers instants, Coffy se rend auteur d’une faute sur une sortie de zone et Nice part en avantage numérique. Les Aigles reviennent dans cette opposition, malgré de bons efforts chamoniards en défense. Punis en contre par Valere Vrielynck, les Pionniers ont tout à refaire, 3-3 à 45’42 [5-4]. Nice est galvanisé, Chamonix à l’inverse balbutie un jeu intéressant jusque-là, encaissant le 4ème but dans la paire de minutes qui suit. Kopta, encore lui, prend à défaut Sabol de loin, 3-4 à 46’55. Les montagnards peinent et paient cher leurs pertes de palets. Knotek en profite et s’en va conclure en contre et breaker, 3-5 à 49’37. Le terrible orage passe et Jasper ramène les siens dans la partie en powerplay, 4-5 à 54’31 [5-4]. Le club aux trente titres jouera bien son va-tout en sortant son portier dans les derniers instants, mais Nice parvenait à récupérer le disque à la bleue avant de conclure dans le filet désert par Heizer, 4-6 à 59’09.


Cruelle désillusion dans un match où, comme face à Amiens lors de leur dernière sortie, nos Pionniers semblaient avoir fait le plus dur en breakant à la mi-match. Défaite 6 buts à 4 au terme d’une rencontre extrêmement frustrante. Pourtant dominateurs et bien en place durant près de deux périodes, nos joueurs ont perdu pied en début de troisième, et offert la possibilité aux azuréens de revenir dans la partie et de passer devant, profitant d’erreurs défensives et individuelles payées cash par nos joueurs. Prochain rendez-vous programmé mardi soir, à domicile face aux Diables Rouges de Briançon. Nos joueurs auront à cœur d’inverser la tendance après 40 premières minutes globalement très positives.

#GoPionniers

Partager sur les réseaux sociaux
Rejoignez la communauté

Liens officiel

  • SYNERGLACE LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Région Rhône Alpes Auvergne
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • MGM
  • Benedetti-Guelpa
  • Setam
  • Bontaz Centre
  • Pracartis
  • BPI France