Header SLM

Chamonix retrouve la voie !

Chamonix toujours pris dans l’étreinte de sa mauvaise série de défaites accueillaient des Rapaces de Gap qui semblent avoir retrouver de leur superbe ces dernières semaines avec 4 victoires en 5 rencontres. La troupe d’Éric Blais a effectué un rapproché au classement général et ne pointait qu’à 5 petits points des chamoniards… Des gapençais qui devaient se passer des services de l’ex-dunkerquois Ethan Roswell. Côté local, Stanislav Lopachuk, toujours en convalescence, manquait à l’appel….


Les Rapaces font la course en tête

Les situations ne tardent pas à venir de part et d’autre. L. Coulaud est le premier en action, avant que les chamoniards ne réagissent sur des tirs de Suni et un cafouillage devant le but qui aurait pu profiter aux nôtres dans la première paire de minutes. Le premier jeu de puissance est aux visiteurs. Penz avait fait trébucher en territoire défensif. Le powerplay offre une très bonne occasion à Coulaud déjà en vue quelques secondes plus tôt, mais l’ex-Pionnier est trop court deuxième poteau. Brassard profitait, quelques minutes plus tard, d’un changement hasardeux des Rapaces pour s’offrir une occasion dans l’enclave, sans débloquer le compteur. Dans un début de match débridé, les gapençais ouvraient la marque sur un but étrange. Le puck était transporté dans le slot et dévié par un patin chamoniard. Correia qui trainait là, était tout heureux de placer le puck, qui avait été perdu de vue par la défensive, hors de portée de Tom Aubrun, 0-1 à 8’05. Gap est plus entreprenant après son ouverture du score. Les tirs parviennent jusqu’au filet chamoniard et Aubrun doit intervenir à plusieurs reprises. Des Pionniers, qui bien que dominés dans les intentions, ont une occasion de revenir en fin de période. Sislannikovs est chassé et un powerplay se met en place. Ce dernier donnera des chances nettes de but, mais ne sera malheureusement pas récompensé, malgré une énorme occasion à 2 contre 1 pour le duo Sailio – Persson. Chamonix est mené à la pause 1 but à 0 par des Rapaces dangereux.

Chamonix inverse le scénario

Le deuxième acte reprenait et rapidement, les Pionniers devaient composer avec un homme de moins. Durand était chassé sans conséquence au score, avant que quelques minutes plus tard, l’indiscipline ne punisse à nouveau les joueurs de Sinkkonen et Roy. C’est cette fois Sailio qui s’asseyait au banc des insoumis. Malgré le désavantage, Convert se joue de son opposant et décochait du revers. Un tir capté en deux temps par Perhonen après un arrêt de la botte. La mi-match passe, Leblanc est oublié dans le dos de la défense et manquait heureusement son break. Chamonix est en unité spéciale quelques secondes plus tard, dans un match toujours indécis et disputé sur un rythme étrange. Malgré le jeu de puissance, Gutierrez parvient à prendre le contre et à venir jouer un duel avec Aubrun. Un contre un remporté par le portier français. Les Rapaces s’indisciplinent à leur tour et une double supériorité est aux chamoniards. Une situation qui finira par payer à 5 contre 4 et au prix d’un réel effort sur le jeu de puissance. Malo Ville décochait, servi par Walker et trouvait la solution, 1-1 à 33’24 [5-4]. Le bon élan montagnard est coupé par une faute signifiée à l’endroit de J.C Brassard. Chamonix passe néanmoins la deuxième en termes d’agressivité sur le retour à 5. Sur une action en zone offensive, Malo Ville montrait la voie en venant disputer un âpre duel avec Langlais dans l’arrondi. La combativité chamoniarde et la meilleure implication physique des dernières minutes paie. Brassard prenait un tir, dévié par Ville entre les bottes du portier. Le numéro 21 y allait d’un doublé, 2-1 à 39’02. Les locaux ont renversé la vapeur et mènent d’une longueur après deux périodes 2 buts à 1.

Fin de la série noire !

Les Rapaces font siège dans la zone d’attaque dans les premiers instants. Un début d’acte III qui demande une grande solidarité à l’arrière-garde, et beaucoup de vigilance à un Tom Aubrun qui maintenait les siens devant au prix de plusieurs très bonnes interventions sur sa ligne. L’orage passe et revoilà les rouges aux avant-postes. Chabot s’y essayait par deux fois, mais le score demeurait à un but d’écart. Le suspense reste entier. Les joueurs de Blais poussent à leur tour. Bourgeois décochait et Aubrun détournait en perdant le disque du regard. Ce dernier retombait sur le haut du filet avec un peu de réussite. Un powerplay est donné aux Pionniers à 11 minutes de la fin du temps réglementaire, mais Terrier était à son tour pénalisé une minute plus tard. La rencontre, bien que disputée sur un drôle de rythme, conserve tout son intérêt au tableau indicateur. Chaque équipe joue vers l’offensive pour tenter de déséquilibrer son adversaire. Une pénalité tombe et Chamonix joue à un homme de plus. La troupe chamoniarde frappe alors avant l’entrée dans le moneytime. Servi en powerplay par un Malo Ville très en vue ce mardi, Walker se trouve seul dans l’enclave et, du revers et aidé par la barre transversale, donnait le break d’avance aux chamoniards, 3-1 à 53’51 [5-4]. Les haut-savoyards s’adjugent ce but du break au meilleur moment, mais il était indiqué que rien ne serait donné aux nôtres ce mardi soir. Malgré une sortie du gardien visiteur sur une pénalité dirigée contre Sailio, Poikola était proche de voir le puck traverser la glace jusqu’au but vide. Gap défendait sa chance jusqu’au bout à 6 contre 4. Bourgeois rapprochait les siens à 16 secondes du terme, 3-2 à 59’44, avant qu’un dernier frisson en zone offensive, à la sortie d’un engagement côté droit ne fasse passer un ultime coup de chaud aux fans chamoniards, détourné par un Aubrun des grands soirs !


VICTOIRE des Pionniers 3 buts à 2 face à Gap. Dans une rencontre au rythme étrange, les locaux enregistrent un succès important pour stopper leur mauvaise série. Entreprenants en milieu de match, solides en infériorité numérique, la troupe de Sinkkonen et Roy, portée par un portier en belle forme et un Malo Ville omniprésent, a récompensé son bel effort de la deuxième partie de rencontre en égalisant, puis en passant devant en fin de 2ème période, avant de s’assurer un succès qu’il fallait aller chercher sur un but somptueux de Walker. Une victoire importante à plus d’un titre, car Nice et Cergy, en embuscade, ont également gagné ce mardi leurs oppositions respectives. Chamonix se rendra vendredi soir (20h15) à Grenoble pour tenter de créer une nouvelle surprise, après la victoire du début de saison à Pole Sud !


Billets disponibles pour le prochain match à domicile !

La billetterie est d’ores et déjà disponible pour venir encourager nos Pionniers lors de leur prochaine rencontre à domicile le 14 janvier face à Cergy-Pontoise !


#GoPionniers

Partager sur les réseaux sociaux
Rejoignez la communauté

Liens officiel

  • SYNERGLACE LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Région Rhône Alpes Auvergne
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Benedetti-Guelpa
  • Pracartis
  • Setam
  • Mont Blanc Natural Resort
  • Bontaz Centre
  • BPI France