Chamonix battu en prolongation

Moins de 24 heures après une rencontre intense disputée face à la formation de Liiga finlandaise de SaiPa, Chamonix retrouvait une équipe qu’elle connait bien sur la glace d’Yverdon. En effet, les hommes de Saarikoski croisaient ce samedi après-midi la route des Dragons de Rouen, avec pour objectif de se tester face à un futur adversaire en SYNERGLACE Ligue Magnus. Toujours blessés, Santeri Saari, David Sätmark, Malo Ville et Samuli Kivimaki n’étaient pas alignés. Severi Isokangas fêtait quand à lui sa première titularisation devant le filet chamoniard.


Rouen convertit

La partie démarre sur un pressing rouennais. Les Vice-Champions de France 2019 obtiennent les premières chances dans les minutes inaugurales, avant que Chamonix ne réagisse. Lagarde récupère dans le coin et tente de transmettre à Glévéau au second poteau. Malheureusement sans réussite. Sur la séquence qui suit, Hrehorcak, servi par Briand se présente face à Richard, tente de le contourner, mais le portier sauve les Dragons d’une botte dans le soupirail droit. Dans ce début de match ouvert, les deux portiers maintiennent les leurs avant la mi-tiers. À l’offensive, les attitudes sont positives et le bon échec avant permet aux joueurs de Saarikoski de gratter des rondelles dans le camp rouennais. Pourtant, sur une période plutôt chamoniarde, Maurin Bouvet vient ouvrir la marque. Trouvé seul dans l’enclave, l’ex-Rapace de Gap trouve la lucarne gauche, 1-0 à 11’48. Un but qui en appelle un second quelques minutes plus tard. Les normands doublent la mise au quart d’heure de jeu. Copie conforme du 1er. Langlais reprend depuis l’enclave et breake, 2-0 à 15’36. Deux buts à rien pour les joueurs de Lhenry à la pause.

Chamonix s’accroche

Les blancs obtiennent quelques bonnes tentatives en entrée de tiers médian. Pourtant, Rouen et Deschamps aggravent la marque sur sa première tentative construite du deuxième acte, 3-0 à 24’42. Chamonix pense revenir quelque peu dans le match avant la mi-tiers, mais le but est annulé par la présence d’un joueur dans la zone de Gaëtan Richard. Partie remise, puisqu’une minute plus tard Sammalmaa prend de vitesse la défense rouennaise et sert Lagarde au second poteau pour la réduction de l’écart, 3-1 à 31’56 [5-4]. Les Pionniers s’impliquent et se libèrent dans le jeu. Hrehorcak déborde et dépose le disque dans le slot. Coulaud qui avait suivi, pousse le disque au fond, 3-2 à 37’00. Rouen est toujours devant, et remet la machine en marche. Pourtant dans un bon tempo, Chamonix est puni avant le retour aux vestiaires. Trouvé plein axe, Lampérier tente sa chance. Bedin, qui avait suivi, redonne le break, 4-2 à 38’59.

Chamonix arrache la prolongation

Le dernier acte reprend sur un bon rythme. Briand est servi par Lagarde devant Richard, mais le centre chamoniard décroise trop son lancé. Chamonix recolle à 13 minutes. Widen décale Sammalmaa. Le finlandais lance en force, Jacklin se jette sur le retour dans l’enclave et réduit le score, 4-3 à 47’06. Les rouges et blancs se remettent à y croire et tente de revenir dans la bataille. Les coéquipiers du capitaine Briand obtiennent même une double supériorité. 5 contre 3 manqué par les Pionniers qui écopent d’une pénalité à l’entame de l’ultime paire de minutes. Widen intercepte une passe, s’échappe, s’extirpe et fusille Richard en break, 4-4 à 48’52. Cette nouvelle réalisation du défenseur chamoniard permet aux siens de remporter le troisième tiers temps 2 buts à 0 et de pousser Rouen en prolongation.

Guttig tranche en prolongation

La période additionnelle se dispute à 3 contre 3. Chamonix parvient à se dégager des fenêtres de lancés propices, mais Richard effectue un arrêt important sur Henric Andersen. Le contre est lancé et Guttig prend sa chance depuis la gauche. Isokangas touche le disque, mais le palet termine au fond, 5-4 à 61’22.

Courte défaite chamoniarde en prolongation, 5 buts à 4 face aux Dragons de Rouen. Menés 3 buts à 0 à la mi-match, les Pionniers ont su réagir et arracher une supplémentaire, prouvant une nouvelle fois leur état d’esprit et leur combativité face au finaliste du dernier championnat. Malgré un bilan de 3 défaites dans cette compétition, les joueurs de la haute vallée se seront mesurés à des Tops Clubs Européens, Lukko et SaiPa, puis à un ogre de la Ligue Magnus, les Dragons de Rouen, avec un remarquable « Team-Spirit », renforcé par ces batailles de chaque instant ! De bon augure avant la reprise officielle qui se profile désormais dans moins de 15 jours à Briançon. Une reprise au cours de laquelle nos Pionniers devraient retrouver des joueurs blessés qui apporteront encore un peu plus de qualité technique, physique et athlétique dans un groupe qui vit bien extraordinairement bien depuis le début de la préparation !

#GoPionniers 

Partager sur les réseaux sociaux
Rejoignez la communauté

Liens officiel

  • SYNERGLACE LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Région Rhône Alpes Auvergne
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Setam
  • Bontaz Centre
  • Au Vieux Campeur
  • MGM
  • Pracartis
  • BPI France
  • Bouverat Pernat