Bilan Saison 2020/2021

Après une saison 2020-2021 particulière à bien des égards en raison de la crise sanitaire, l’heure est au bilan pour les Pionniers de Chamonix. Cette année, le club de hockey de Chamonix célébrait ses 110 ans d’existence. Une saison également marquée par la sortie d’un merveilleux ouvrage de 500 pages consacré à la Légende du Chamonix Hockey Club, mais une saison sportive à la formule modifiée (22 matchs au lieu de 44, sans play-offs), qui allait malheureusement se disputer, à l’exception des trois premières rencontres à domicile, à huis-clos, et sans l’appui précieux du public de Richard Bozon, avec un objectif clair et unique, sauvegarder la santé financière du club !
Cet objectif primordial a été rendu possible grâce au soutien indispensable et indéfectible de nos partenaires publics et privés, abonnés et bénévoles, que nous souhaitons remercier de tout cœur pour leur appui.


Débuts prometteurs

Après une campagne de préparation positive, nos chamoniards faisaient face à un ogre d’entrée dans ce championnat, avec la venue des Ducs d’Angers de Brennan Sonne. La première rencontre échappe de peu à nos chamoniards, dans une défaite 3 buts à 2, avant que nos montagnards ne glanent le premier gain de la saison sur la glace du promu, Cergy-Pontoise au match suivant.

Les débuts sont prometteurs, puisqu’en six rencontres disputées au complet, les Pionniers parviendront à enregistrer trois succès, disposant de Cergy, Bordeaux et Mulhouse, qui allaient alors terminer respectivement 5ème, 7ème et 8ème de cette saison 2020-2021.

Des départs handicapants

Malgré des débuts positifs et après une trêve de plus de deux mois, imposée par l’épidémie de COVID-19 dans l’attente d’un retour possible du public, la reprise du championnat semblait plus délicate pour nos joueurs début janvier. Malgré un succès 5 buts à 0 face aux Diables Rouges de Briançon, nos Pionniers trébuchent successivement face à Nice, Amiens, Rouen et Gap. Les hommes du club aux 30 titres brisent la série négative dans un gain plein de caractère et une revanche sur la glace niçoise, l’emportant 5 buts à 1. Pourtant dans cette saison pleine de surprise, la période coïncide également avec les départs précipités de certains joueurs, bénéficiant de belles portes de sorties à l’étranger, ou ayant décidé, face à l’incertitude de la saison en cours, de donner un nouvel élan à leur carrière professionnelle.

Handicapés par les départs successifs et rapprochés du défenseur français Clément Mermoux, et des prolifiques attaquants Sami Tavernier vers l’Elite Finlandaise et Evan Jasper (auteur d’un triplé le soir de son départ, à Nice,) pour le voisin allemand, nos Pionniers ont connu une baisse de régime. Dans un contexte économique flou et un avenir incertain du championnat de SYNERGLACE Ligue Magnus, les dirigeants ont convenu de ne pas remplacer les partants, laissant leur chance à la jeune garde présente. Plus que les simples départs, ces mouvements ont offert moins de profondeur à notre équipe, qui, avec certaines blessures à déplorer, a parfois dû batailler à 3 lignes dans des semaines de deux, voir trois rencontres, offrant un déficit de fraicheur face à leurs adversaires.

La fin de saison a livré quelques belles joutes. Des victoires, comme celle acquise avec caractère face à Anglet, mais également des revers frustrants, voir décevants, comme ceux de Rouen, Bordeaux et Cergy, où les détails, malgré des prestations correctes, auront basculés du mauvais côté pour nos joueurs.

Si comme la saison passée, l’aspect offensif a semblé porteur de belles garanties, le contraste avec la défensive a une nouvelle fois fragilisé le bilan final des nôtres. En effet, avec 60 buts marqués et 88 encaissés, nos Pionniers affichent un large déficit à la défensive, qui devrait être la principale voie d’amélioration du mercato printanier.

11ème de ce championnat si particulier à égalité de points avec Anglet (10ème) et à 8 points du 8ème rang visé par nos Pionniers, les joueurs chamoniards ne sont pas parvenus à atteindre les objectifs déterminés par la Direction du Club en début de saison, mais auront eu à faire face à bien des vents contraires.

Malgré des valeurs collectives souvent louées par leurs adversaires et une attitude résolument conquérante, l’absence du public à domicile et le rythme très difficile à appréhender ont semble-t-il pesé lourd dans la balance. C’était en tout cas la tendance générale qui semblait se dégager des entretiens post-saison, et des interviews réalisées auprès du staff et des joueurs. Sans se chercher d’excuse, reconnaissons que cet exercice a laissé les amoureux du club sur leur faim. L’objectif de l’intersaison sera donc d’apporter plus de cohésion, de solidarité, de caractère et d’esprit sportif au prochain effectif.

Des satisfactions individuelles

Malgré une saison plutôt mitigée, certains de nos hommes se sont illustrés et ont su faire montre de statistiques remarquables à l’image de l’attaquant russe Andreï Rychagov, 38 ans, et vétéran du groupe, qui a présenté une fiche de 24 points en 22 rencontres de championnat, se hissant dans le Top 5 des meilleurs pointeurs de notre championnat, avec 7 buts et 17 mentions d’assistance. L’ex-pensionnaire de la KHL a largement contribué au bon bilan offensif des siens, tout comme ses compères de ligne, Benjamin Lagarde, 21 points et Fabien Kazarine, 18 points, qui ont également montré de belles aptitudes offensives.

Enfin, notons, dans un contexte sportif pourtant difficile, la belle première saison complète en SYNERGLACE Ligue Magnus de deux jeunes défenseurs français issus de la formation, Camil Durand et Valentin Coffy, qui auront fait montre d’une belle progression dans les rangs locaux.

Bilan

En conclusion, le bilan 2020-2021 demeure en-deçà des attentes fixées en début d’année sportive.

Malgré une saison comptable décevante, des départs et un contexte qui n’aura jamais permis aux nôtres de trouver leur rythme dans ce championnat, certains éléments, plus positifs viennent conforter les dirigeants dans leur politique de début de saison, celle d’offrir aux jeunes joueurs issus de la formation une place parmi l’Élite.
Au coup d’envoi de cet opus 2020-2021, 11 des joueurs de l’effectif, soit 46% avaient fait leur gamme au sein de la formation junior chamoniarde ou du HC 74, soit le plus fort pourcentage de joueurs locaux en SYNERGLACE Ligue Magnus.

Si le bilan comptable apparait décevant cette saison, l’essentiel était ailleurs et avant tout de travailler à maintenir l’équilibre financier et la parfaite santé de notre organisation, dans une saison qui se dessinait floue sur l’aspect sportif. Dans un contexte difficile à décrypter, un calendrier irrégulier parfois fait d’une rencontre tous les 10 jours, parfois de trois par semaine, notre équipe n’est jamais parvenue à trouver son rythme de croisière en deuxième partie de saison, et après l’arrêt des compétitions à l’automne dernier, mais a su, conserver sa marque de fabrique et son mot d’ordre : la combativité, dans la victoire comme dans la défaite.

Si certains jeunes ont marqué des points, profitant de certains départs, il y aura à n’en pas douter des mouvements à l’intersaison...


Le Mot du Président

Le bilan est négatif ! Nous ne sommes pas satisfaits de notre saison sportive. Nous avions bien plus d’ambitions en terme de classement. L’objectif était, comme lors des deux précédentes campagnes, d’accrocher le Top 8 sur cette courte saison de 22 matchs. Nous devons reconnaître que nous sommes très déçus de la tournure, et nous avons pour ambition de rebondir dès la saison prochaine, en tentant d’accrocher les play-offs à nouveau. Nous allons nous atteler à remonter une équipe plus conquérante, plus solidaire et qui répondra au défi proposé par les adversaires que nous aurons à affronter. Il est autorisé de perdre des matchs, mais l’on se doit de tout donner. Nous avons pêché par manque de solidarité collective. Quelques joueurs ont donné le change, avec un esprit de conquête et ont fait honneur au maillot, dans une saison où le fil conducteur était tout d’abord de maintenir les équilibres financiers du club, pour assurer la pérennité de ce dernier.

Nous souhaitons d’ailleurs remercier un à un chacun de nos partenaires publics et privés, ainsi que les collectivités, pour leur solidarité et leur aide dans une période pourtant très difficile pour tous. Leur soutien nous va droit au cœur et nous donnerons tout, dès la prochaine saison, pour les rendre fiers et continuer de porter haut les couleurs d’un club aux 110 ans d’existence ! Il y aura du mouvement à l’intersaison, car, je le répète, c’est une véritable déception pour nous et pour le club, qui travaille à améliorer sa structuration en tant que club professionnel d’années en années. Nous avons demandé à ce que chacun prenne ses responsabilités en tant que pro… À nous désormais de trouver les leviers et de continuer d’améliorer l’organisation de notre club. En coulisse, les dirigeants sont d’ores et déjà à pied d’œuvre pour préparer la prochaine saison, où nous espérons retrouver le public dans les travées de Richard Bozon dès le coup d’envoi de la campagne 2021/22. Go Pionniers !

Bilan de Bernard Molliet, Président des Pionniers de Chamonix

#GoPionniers

Partager sur les réseaux sociaux
Rejoignez la communauté

Liens officiel

  • SYNERGLACE LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Région Rhône Alpes Auvergne
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • MGM
  • Benedetti-Guelpa
  • Setam
  • Bontaz Centre
  • Pracartis
  • BPI France