Bilan 2019/2020 : Une saison globalement très positive

Quelques jours après le clap de fin officiel de la saison et l’élimination au stade des 1/4 de finale de play-offs face aux Brûleurs de Loups de Grenoble, l’heure est au bilan du côté des Pionniers de Chamonix ! Nous avons rencontré les membres de la commission sportive du Club, Christophe Ville, Pierre Carrier et Fred Comte, pour établir un premier bilan sportif de l’exercice passé au terme d’une demi-heure d’entretien.


Objectif atteint

Chamonix a atteint l’objectif qui lui était fixé en début de saison, disputer pour une 2ème année consécutive les play-offs et intégrer du même coup le Top 8 du championnat Elite. Si tout n’a pas été parfait, il est à noter que l’état d’esprit et le jeu proposé ont grandement participé à l’élan ressenti dans l’arène de Richard Bozon et à la satisfaction générale de cette fin de campagne. « Il est vrai que le début de saison, le changement de coach, de système de jeu, a nécessité un peu de temps pour comprendre et retranscrire ce que nous voulions présenter » présentait Christophe Ville en début d’entretien, ajoutant : « On a remplacé quelques joueurs que l’on jugeait trop courts sur l’instant. On s’est adapté, et la dynamique s’est inversée ». Bilan de l’opération, Chamonix engrangera une période incroyable et salvatrice de 10 victoires en 13 matchs, qui récompensait l’excellent travail physique et technique entrepris jusqu’à lors.

Sur le plan des résultats, la 8ème place finale est excellente, mais résonne, à froid et pour les trois personnes présentes, comme une petite déception. « Oui, nous aurions pu jouer le Top 6 au regard d’une meilleure fin de championnat, mais on aurait aussi pu terminer 10ème dans ce classement extrêmement serré. Il faut se satisfaire de cette bonne position, pour laquelle nous signerions chaque année sans doute » confiait Pierre Carrier.

Si la majorité des équipes a connu des trajectoires diverses dans la saison, faite de moments d’euphorie et de périodes de doutes, Chamonix a démontré des valeurs individuelles et collectives fortes, conjuguées à une puissance offensive retrouvée. « La dynamique de victoires a rassemblé de nombreuses personnes dans notre patinoire et c’est une véritable réussite ! » se félicitait le Vice-Président des Pionniers.

Malgré une fin de championnat difficile, Chamonix a fait le dos rond et n’a jamais baissé les bras, engrangeant ça et là quelques précieuses unités qui leur auront finalement ouvert la porte des play-offs.

« Côté recrutement, il y a eu de réelles satisfactions, des joueurs qui ont confirmé, d’autres qui semblent éclore, notre formation se porte bien. Les voyants sont au vert. On a aussi ciblé quelques petites déceptions, mais il sera important d’analyser avec du recul le pourquoi du comment et renforcer le secteur défensif, car c’est aujourd’hui un problème d’équilibre dans le jeu qui nous a souvent coûté les matchs » avançait Christophe Ville.

« Nous soulignons également le travail du staff, des bénévoles et de tous ceux qui œuvrent de près ou de loin pour le club », enchaînant avec de nombreux éloges des 3 hommes sur le coach Saarikoski, son adaptation, son travail auprès des jeunes et de la formation, et son véritable dialogue instauré entre les dirigeants et l’équipe.


Les Chiffres

Cette saison, Chamonix s’est offert le scalpe de toutes les équipes de SYNERGLACE Ligue Magnus ! Une première depuis bien des années et qui confirme une excellente saison sur le plan comptable, où malgré une série de défaites en fin de saison, le nombre de points approchant la cinquantaine est importante. Si Chamonix a présenté la 6ème attaque, elle a malheureusement montré quelques carences défensives avec la 10ème place des arrière-gardes devant Briançon, et ce, malgré un Richard Sabol en feu, élu gardien ayant réalisé le plus d’arrêts cette saison avec 1349 interventions gagnantes.

Christophe Ville pointait du doigt le manque d’un véritable défenseur n°1, d’expériences pour stabiliser et encadrer la défensive. « Le joueur choisi pour jouer ce rôle n’a pas convenu, malgré un CV flatteur. On n’a pas su trouver la solution à ce problème et ce sera à coup sûr un des très gros chantiers de l’intersaison ».

Du côté des unités spéciales, les Pionniers ont offert un visage satisfaisant. 7ème powerplay de la Ligue, 8ème boxplay, Chamonix est donc à sa place en terme de classement dans ces situations. Si les performances individuelles de chacun des joueurs sont à saluer cette saison. Au rayon des véritables satisfactions, l’on notera l’apport direct et dès son arrivée de Samuel Salonen et de son compère de ligne Joonas Sammalmaa. Revenu d’une grave blessure, Malo Ville a également apporté de la vitesse à ce trio. Auteur d’une belle saison, la ligne Kazarine – Briand – Lagarde a été une source de satisfaction pour le board chamoniard, au même titre que les prestations stratosphériques d’un Richard Sabol gardien du temple.

En conclusion, le bilan est résolument positif, malgré la difficile fin de saison. L’heure est désormais à la préparation de la prochaine campagne pour nos dirigeants, que nous remercions une nouvelle fois de tout cœur pour leur investissement, à l’image de nos 3 hommes présents lors de cette entrevue et à l’image de notre Président Bernard Molliet, impliqué depuis de nombreuses années dans le club. Nous donnons rendez-vous à tous nos fans dans quelques mois pour une nouvelle page de la fabuleuse histoire des Pionniers et du Chamonix Hockey Club.


Réactions

« Le bilan sportif est globalement bon. L’objectif est rempli. On voulait les play-offs et on l’a atteint. Notre seule déception, c’est cette baisse de régime en fin d’exercice avec quelques revers de médailles, mais on a vu sur la série face à Grenoble, malgré le 4-0, que les mecs avaient joué avec les tripes. On doit progresser mentalement où on s’est effondré face à certaines équipes dans des moments négatifs. Il faut travailler sur l’état d’esprit. Si tu ajoutes 2 ou 3 victoires sur des matchs qui se sont joués sur des détails, ça ressemble à une saison exceptionnelle. Il ne faut pas se tromper, on a eu une mauvaise période, mais sur un plan sportif, c’est excellent. » Pierre Carrier.

« Au travers des entretiens avec des joueurs clés, avec le coach, pas de réponse évidente à la baisse de régime en fin de saison. Accumulation de plusieurs facteurs, on est tombé dans un phénomène de spirale négative. On a connu la même chose sur la phase euphorique de victoire de novembre à début-janvier. On a des vraies satisfactions, notamment sur notre base de joueurs français, qui a donné le change. C’est donc une saison résolument positive pour toute l’organisation bravo aux joueurs. » Fred Comte.

« On a senti le potentiel dès le début de saison, on a senti qu’on devait faire quelques ajustements qui ont rapidement porté leurs fruits. Il a fallu s’adapter à un nouveau système de jeu, un nouveau coach, trouver un équilibre. Ça s’est joué très souvent sur des détails, où certaines rencontres ont basculé du mauvais côté et se sont jouées à un petit quelque chose. Émotionnellement, on doit travailler sur l’état d’esprit dont parlait Pierre un peu plus tôt. On voulait proposer du jeu, du sacrifice à notre public, reste à savoir le faire sur 60 minutes. Ça a été un de nos soucis cette saison. On jouait souvent 2 tiers, 40 minutes. On doit progresser là-dessus, mais bravo aux gars pour leur état d’esprit et leur travail tout au long de la saison. » Christophe Ville.

« Saison très enrichissante, on voit qu’on est à la fois très près et relativement loin, mais on l’a vu en play-offs, où l’on perd les 4 rencontres en jouant 3 fois sur 4 sur le fil face au potentiel favori du championnat, cette équipe a une âme. Je suis fier de mes gars. Merci à eux et à tous les soutiens pour votre inconditionnel soutien du début à la fin de la saison ! » Timo Saarikoski.

Partager sur les réseaux sociaux
Rejoignez la communauté

Liens officiel

  • SYNERGLACE LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Région Rhône Alpes Auvergne
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • MGM
  • Benedetti-Guelpa
  • Setam
  • Bontaz Centre
  • Pracartis
  • BPI France