L’essentiel est assuré !

Chamonix accueillait l’Etoile Noire de Strasbourg dans le cadre d’une rencontre capitale pour le maintien. Vainqueurs par deux fois des Alsaciens lors des deux premières confrontations, les Pionniers avaient à cœur de creuser l’écart au classement de la poule de maintien. Face à la lanterne rouge, les locaux n’avaient aucunement droit à l’erreur et devaient s’imposer et prendre les points promis aux vainqueurs.  


Un but partout

Les locaux connaissent une très mauvaise entrée en matière. Malgré un premier lancé pour Andersen, les strasbourgeois ouvrent la marque. Sur une grossière erreur défensive, la défense pionnière, victime d’une grosse mésentente, rend le palet à Duras qui crucifie Sabol dès la première occasion. Le tchèque trouve la faille sans assistance, 0-1 à 1’07. Les locaux peinent à trouver leur rythme et sont imprécis dans les dix premières minutes de l’affrontement. Profitant d’une pénalité contre Burgert, Chamonix parvient pourtant à égaliser. Besson lance à la cage, le puck revient sur Rundgren qui trouvait son compatriote Pulliainen pour la déviation sur la ligne de but, 1-1 à 9’46 [5-4]. Après un début de match combatif, Strasbourg est à nouveau rattrapé par la patrouille pour surnombre. En jeu de puissance, Andersen récupère le disque dans l’enclave, mais Chabera bloque de justesse entre les bottes. Les imprécisions parsèment le jeu des deux formations. La pression est palpable dans ce match à enjeu. Un nouveau jeu de supériorité s’annonce pour les locaux et Cerkovnik oblige Chabera à un arrêt réflexe sur sa ligne de l’épaulière sur un tir qui prenait le chemin de la lucarne. Après quelques minutes difficiles, Strasbourg ramène une pression considérable aux abords du filet de Sabol sur un jeu en unité spéciale, mais Chamonix conserve l’égalité sur la séquence. Les deux contingents regagnent les vestiaires sur ce score d’un but partout dans une opposition disputée.

Biscard montre la voie

Le deuxième acte redémarre sur une double pénalité. Andersen et Trudeau sont envoyés au cachot simultanément. Sur le jeu à 4 contre 4, Juha effleure le poteau droit du but de Chabera, puis Fujerik sur une reprise instantanée, oblige le cerbère alsacien à un arrêt décisif. Les deux équipes sont au complet après trois minutes dans le tiers. Chamonix est dans un temps fort et se voit récompensé quelques secondes plus tard. Servi par Plaire, Patxi Biscard s’embarque dans un raid solitaire, déborde le long de la bande gauche, se débarrasse de son défenseur, repique dans le centre et trouve le fond du filet de Chabera. Quel but pour le français ! 2-1 à 25’06. Suite à cette action, Melin quitte les siens et sort sur blessure, touché au haut du corps sur une action quelques minutes plus tôt. Strasbourg tente de réagir par l’excellent Michal Duras, mais Sabol bloque la tentative. Les Pionniers poursuivent le bon travail entrepris depuis le début de deuxième période. La mi-match passée, Lanvers est chassé pour avoir accroché son adversaire et laisse les siens à 4 contre 5. En infériorité, Chamonix résiste bien et compte sur un Sabohéroïque pour stopper le lancé longue distance d’Edgars Dikis depuis la bleue. Tout juste de retour à 5, Chamonix s’indiscipline une nouvelle fois. Cerkovnik est envoyé à l’infamie. Trudeau l’accompagne sur le banc des insoumis côté strasbourgeois. En fin de période, l’Etoile Noire retrouve de l’éclat et pousse sur la cage chamoniarde. Heureusement pour les locaux, le portier veille au grain et détourne tour à tour chacune des tentatives adverses. Chamonix regagne les vestiaires avec une unité d’avance.

L’Etoile Noire revient de côté obscur

L’entame de tiers est chamoniarde. Malgré la douleur, Vincent Melin, en guerrier, remonte sur la glace pour accompagner ses coéquipiers dans ce rude combat, preuve, s’il en est de l’état d’esprit combatif déployé cette saison par les joueurs de la ville Olympique. Les Pionniers imposent une lourde pression à la défense visiteuse dans les premiers instants de l’acte III et Cerkovnik touche le montant depuis la gauche. Quelques secondes plus tard, Andersen enflamme la patinoire d’une tentative en solitaire, mais le puck échoue à quelques centimètres de la ligne de but. Le troisième vingt confirme une rencontre disputée et indécise. Strasbourg pousse pour revenir, Chamonix tente de creuser l’écart. Dans cette rencontre capitale, Richard Sabol définitivement l’un des hommes en forme de la soirée, assure devant son filet et détourne les occasions alsaciennes. Des visiteurs qui jouent leur va-tout. Chamonix souffre mais résiste défensivement avant la mi-tiers. Les locaux semblent fébriles mais vont retrouver des couleurs, notamment sur une énorme occasion de contre conclut d’un lancé d’Andersen qui venait mourir à quelques centimètres du montant gauche du filet de Chabera. S’en suivra un nombre incalculable de situations chaudes autour de la cage strasbourgeoise. Les hommes de Bourdages s’en sortent miraculeusement et restent au contact à trois minutes du terme. L’Etoile Noire sollicite son temps-mort à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Chamonix pousse et obtient de nouvelles occasions de clore tout suspens. Johnston passe son défenseur, élimine le portier mais ne peut redresser complètement la trajectoire de la rondelle qui s’en va mourir dans la bande postérieure. Les chamoniards regretteront longtemps cette action puisque Strasbourg égalise sur l’engagement suivant. Bourdages sort son gardien. V. Mathieu sert Augstkalins qui glisse à Trudeau. L’excellent canadien, à raz-glace, trouve l’ouverture à quelques secondes de la fin de la rencontre, 2-2 à 58’55. Frustrant pour les Pionniers qui auront disposé de nombreuses occasions de tuer le match dans les dernières minutes. Les deux équipes partent en prolongation.

Johnston clôt la rencontre

La première est la bonne pour les Pionniers ! A l’engagement, le palet est redescendu sur Numa Besson. Ce dernier oriente le jeu le long de la bande côté gauche. D’un habile échange à une touche, Johnston sollicite le une-deux avec Crowder et s’en va battre Chabera du revers entre les bottes, 3-2 à 60’14.

 

Victoire capitale des Pionniers de Chamonix face à l’Etoile Noire de Strasbourg, 3 buts à 2, en prolongation. Un succès à deux saveurs, tinté d’une part de frustration, mais également du sentiment du devoir accompli. Les Pionniers obtiennent une victoire importante et grattent une unité supplémentaire à leurs adversaires du soir dans la course au maintien, assurant l’essentiel en conservant leur bonne dynamique face à leurs opposants directs. Prochain rendez-vous pour les hommes de Leime, ce vendredi, face à Amiens au Coliseum.

 

 

SUIVEZ TOUS LES MATCHES DE LA SAISON EN STREAMING !

Cette saison encore, retrouvez l’intégralité des rencontres de SAXOPRINT Ligue Magnus sur internet !
Rencontre à suivre en direct sur Fanseat.

BILLETTERIE EN LIGNE

Réservez dès aujourd’hui vos places pour la prochaine rencontre des Pionniers sur notre site internet.
Cliquez ici pour réserver votre billet.

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PIONNIERS

Liens officiel

  • SYNERGLACE LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Région Rhône Alpes Auvergne
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Au Vieux Campeur
  • Setam
  • Bontaz Centre