Interview de Christophe Ville

Avant le premier match de préparation demain qui se tiendra à Chamonix face au Star Forward de Morges, Christophe Ville fait le point sur le début de saison mouvementé des Pionniers. Recrutement, objectifs, préparation…un point complet.


Les objectifs sont clairs : le maintien et les playoffs en bonus !

  • Christophe Ville, vous êtes en charge du sport dans l’équipe dirigeante. Face aux incertitudes auxquelles le club a été confronté durant l’intersaison, le recrutement a dû être un véritable travail d’équilibriste. Comment s’est passé celui de l’entraineur ?

Il n’a pas été facile de recruter, sachant que notre budget concernant la masse salariale a été divisé par 2 et que nous n’avions quasiment plus un seul joueur de la saison passée suite à notre descente en D1. Le flou de l’intersaison dû à l’incertitude de notre future division (Magnus ou D1 ?) soulevait également la problématique de notre divorce avec Morzine. Le contexte et les éléments financiers n’étaient certes pas favorables pour travailler dans la sérénité. Le recrutement s’est fait sur la base d’une équipe D1, et Il a fallu trouver des joueurs et un entraineur « Magnus compatible » dans l’hypothèse d’un repêchage et rentrant bien sûr dans notre budget. Nous avons eu beaucoup de candidats qui hélas ne remplissaient pas un des deux critères. Monsieur Pellegrino qui voulait relancer sa carrière rentrait dans ce cadre.

  • Le club n’a pas souhaité conserver Santino Pellegrino à la tête des Pionniers alors même qu’il n’avait encore pas posé un patin sur la glace. C’est certainement un coup dur pour le club en quête de crédibilité ?

Cette situation n’est pas simple à gérer, mais il est préférable qu’elle arrive maintenant plutôt qu’en cours de saison. Son renoncement, dont on ne connait pas les causes, était impossible à prévoir. Je ne pense pas que la crédibilité du club en souffre. Ce genre de situation peut arriver dans n’importe quel club, avec les joueurs ou l’entraineur.

  • Comment les joueurs ont réagi à cette situation pour le moins inattendue ?

Surpris sans doute, mais sans émotion particulière puisqu’ils ne l’avaient jamais vu, et qu’aucune relation n’avait été établie avant l’annonce de sa non venue.

  • Vous recherchez activement un nouveau coach. Vous avez certainement des pistes, est ce que l’annonce d’une arrivée est imminente ?

Nous recherchons bien sur activement un coach de qualité. Nous ne voulons pas nous précipiter et faire n’importe quoi. Nous étudions plusieurs candidatures sérieuses.

  • Pas facile de faire un choix après une pareille déconvenue. Quels sont vos critères de sélection ?

La déconvenue ne doit pas perturber notre choix. Un personnel défaillant, ce sont des choses qui arrivent dans une entreprise ou un club. C’est ennuyeux, mais cela ne doit pas nous empêcher d’avancer et de rester objectif dans notre sélection.

  • Vous assurez au pied levé la préparation des joueurs, celle-ci ne devrait donc pas être affectée ?

Nous faisons tout avec le préparateur physique Antony Stadéroli pour que les joueurs ne soient nullement affectés. Je pense avoir une certaine expérience pour être capable de lancer la saison (j’espère au maximum 2 semaines) et de pouvoir offrir au futur coach une équipe en bonne forme et en phase avec la programmation.

  • L’équipe est particulièrement jeune, en particulier concernant les gardiens. Qu’avez-vous à dire pour rassurer ceux qui craignent leur relatif manque d’expérience ?

Je ne sais pas si rassurer les inquiets peut se fait à travers une interview ! Seuls les matchs et les résultats pourront les rassurer. Pour ma part, ils ont ma confiance et je n’ai aucune crainte les concernant aujourd’hui. Nous avons construit l’équipe avec des moyens financiers limités. Il est clair qu’un jeune joueur est moins cher qu’un « vétéran » présent sur le circuit depuis de nombreuses années. Mais la jeunesse n’est pas sans talent et sans détermination. Nous compenserons le manque d’expérience par une fougue organisée et par une détermination sans faille.

  • Soutenu par la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix, le club s’est lancé un défi ambitieux si l’on considère sa validation tardive en SAXOPRINT LIGUE MAGNUS et le départ de Morzine. Quels sont ses objectifs pour la saison à venir ?

Les objectifs sont clairs : le maintien et les playoffs en bonus !

  • Pour finir, un mot à tous ceux qui soutiennent les Pionniers ?

Un seul mot « UNION SACRÉE » derrière l’équipe. Nous sommes le dernier village de Ligue Magnus, avec la plus prestigieuse histoire. On aura besoin du soutien de toute la vallée pour faire face aux grosses écuries. Le public devra répondre présent, même dans les moments difficiles. Nous voulons réaliser le tour de force de nous maintenir et de rivaliser avec les grandes villes pour que le hockey de haut niveau continue à vive à la montagne.

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PIONNIERS

Liens officiel

  • SAXOPRINT LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Au Vieux Campeur
  • Setam
  • Bontaz Centre