Les ex-Pionniers à leurs bons souvenirs…

Deux jours après leur frustrante défaite face aux Boxers de Bordeaux, les Pionniers avaient rendez-vous avec les Aigles sur la glace de Nice ce mardi. Une troisième rencontre entre les deux formations cette saison. Après deux courtes défaites lors des premières oppositions, Heikki Leime et ses hommes allaient devoir composer sans Henric Andersen, malade. Draper et Vondracek manquaient à l’appel côté niçois.


Domination territoriale pionnière

La partie démarre par une bonne période de domination chamoniarde. Les Pionniers sont présents dans cette entame, à l’image de tentatives signées Crowder et Biscard de près. Pourtant, Nice obtient le premier powerplay pour un retard de jeu sifflé contre Crowder. De retour à 5 après une belle résistance, Erdugan lance la révolte et sert Besson qui tente à son tour de shooter, mais se fait reprendre irrégulièrement par Hrehorcak. Les visiteurs dominent mais ne parviennent pas à trouver la faille en jeu de puissance. A l’autre bord, Hampl lançait de loin, puis un peu plus tard, c’est Vrielynck qui s’essayait lui aussi face au portier Slovaque des Pionniers. Sabol détournait parfaitement. Les chamoniards obtiennent les meilleures situations et la doublette JohnstonCrowder produit son effet sur les contres-attaques pionnières, épaulée par un Luke Juha très en jambe. Malgré un nouveau jeu de supériorité en fin de première période, les deux équipes regagnent les vestiaires sur ce score nul et vierge.

Cueillis à froid

Nice démarre le deuxième acte en supériorité, suite à une pénalité à l’encontre du capitaine Alain Birbaum. Chamonix renvoie bien les premières offensives, mais cède pourtant sur ce jeu d’infériorité. Une fois n’est pas coutume, Peter Hrehorcak Jr, ex-pensionnaire des Pionniers et actuel meilleur pointeur du club azuréen donne les devants aux siens. Se rappelant aux bons souvenirs de son ancien club, Hrehorcak shoote, Melin bloque le premier lancé, mais le Slovaque récupère son propre précieux et marque côté opposé, 0-1 à 21’33 [5-4]. Les niçois connaissent un réel temps fort et pressent pour inscrire le deuxième but. Chamonix souffre, mais Sabol conserve l’espoir. Sur l’action suivante, Crowder prend de vitesse le défenseur et lance du revers, Koroshun réalise une parade décisive. Dominateurs dans le premier acte, les joueurs de la Haute-Vallée courbent l’échine sous les nombreux assauts locaux dans ce second acte. Malmenés durant près de 13 minutes, les chamoniards refont peu à peu surface. Erdugan lève trop son palet sur un service de Johnston, puis Crowder manque de peu une reprise au second poteau. Les joueurs de Leime retrouvent des couleurs en fin de tiers médian et Biscard en déviation voit son ex-coéquipier Koroshun bloquer au dernier instant et réaliser une nouvelle parade décisive. Dans une période très globalement dominée par les locaux, Nice regagne les vestiaires avec une longueur d’avance.

Trop peu dangereux

En entame de troisième, Rundgren va s’assoir au banc d’infamie. En infériorité numérique, Spelda venait obliger Sabol à une parade réflexe sur sa ligne. Les débats sont équilibrés dans ce troisième acte. Chamonix tente de revenir mais reste trop peu convainquant dans ses tentatives offensives. Malgré les difficultés dans la construction, les Pionniers glanent un powerplay. Dans l’exercice, Fujerik amène la rondelle dans le slot pour Pulliainen qui se montrait une nouvelle fois trop imprécis dans le dernier geste. Les visiteurs prennent leurs chances en supériorité à l’image d’une nouvelle tentative de Biscard, que le portier bloquera tranquillement. Nice tente de tuer le match. Carpentier hérite d’une rondelle, seul face à Sabol, de retour à 5 contre 5, mais une fois encore, le dernier rempart chamonaird fait barrage. Chamonix, malgré de bonnes intentions, demeure trop peu menaçant offensivement et verra son autre ex-Pionnier Lou Bogdanoff tuer les derniers espoirs, servi au second poteau par Zbynek Hampl en toute fin de rencontre, 0-2 à 59’19.

Chamonix s’incline pour la troisième fois face aux Aigles de Nice et retombe dans ses travers avec un manque criant de conviction et de justesse dans le dernier geste. Malgré de bonnes dispositions en première période, les Pionniers sont restés stériles devant le but et ne sont jamais parvenus à prendre à défaut le portier niçois, logiquement élu Homme du match, après une nouvelle magnifique prestation devant son filet. Blanchissage pour Koroshun, un second en trois rencontres face aux Pionniers qui doivent désormais très rapidement trouver la solution pour débloquer une attaque en net manque d’inspiration. Si l’absence d’Henric Andersen, l’homme en forme actuel sur le front de l’attaque s’est clairement faite sentir, il faut rapidement parvenir à enrayer la difficulté chronique rencontrée devant le filet et retrouver un peu plus de réussite offensive dès vendredi, à domicile, face à Lyon.

RETROUVEZ LES REPLAYS DES MATCHS SUR FANSEAT !

Envie de voir ou de revoir une rencontre, REVIVEZ TOUS LES MATCHES DE LA SAISON ! Retrouvez le replay des matchs sur Fanseat.

BILLETTERIE EN LIGNE

Réservez dès aujourd’hui vos places pour la prochaine rencontre à domicile des Pionniers sur notre site internet.
Cliquez ici pour réserver votre billet.

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PIONNIERS

Liens officiel

  • SAXOPRINT LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Au Vieux Campeur
  • Setam
  • Bontaz Centre