Encore si près…

Trois jours après une amère défaite sur la glace de Jean Bouin 2 buts à 0, les Pionniers recevaient les Lions de Lyon pour une nouvelle confrontation en SAXOPRINT Ligue Magnus. Une formation qui avait laissé un mauvais souvenir aux Pionniers, étrillés 8 buts à 0 lors du premier affrontement entre les deux équipes en début de saison. Ce vendredi, les protégés d’Heikki Leime ont livré une belle bataille, sans parvenir à enrayer la spirale négative dans laquelle est endiguée le club chamoniard.


Lyon rugit d’entrée

Première marseillaise d’avant-match et Jimmy Darier prenait place devant le filet. Jucers s’installait devant le filet lyonnais. Les visiteurs démarrent fort et font immédiatement le siège de la zone défensive pionnière. Le portier chamoniard effectue d’entrée de jeu deux parades décisives. La réaction locale a lieu quelques secondes plus tard. Laplace reprenait une offrande deuxième poteau que Jucers bloquait en deux temps. La partie est animée et les équipes se rendent coup pour coup avec rythme. Lyon prend les commandes des opérations en jeu de puissance, mais le boxplay résiste parfaitement aux assauts des Lions, à l’image d’un arrêt réflexe de la botte de Darier face à Abramov à bout portant. Lyon part à son tour en prison, mais ouvre néanmoins le score. A 4 contre 5, Arturs Mickevics se débarrassait de Birbaum avant de déposer le disque dans le haut du filet du revers, 0-1 à 11’05 [4-5]. Malgré l’ouverture du score, les Pionniers réagissent. Le revers de Loizeau au second poteau n’avait pas la réussite escomptée. La partie s’envenime à trois minutes du terme de l’acte 1, Erdugan est heurté par Ankerst à sa sortie de prison et quitte ses coéquipiers sur blessure. Il ne reviendra pas de la partie. Plus tard, Andersen se rend coupable d’un faire trébucher avant que Tomko ne soit rappelé par le trio pour avoir fauché Crowder qui semblait avoir débordé le défenseur en vitesse. Pour la seconde fois de la soirée, Lyon marque après avoir écopé d’une punition. Correia partait en contre et voyait Gerling trompé Darier, 0-2 à 18’36. 2 buts à 0 après vingt minutes.

Domination chamoniarde

Quelques peu malmené en début de match, Chamonix est proche de réduire la marque sur une première situation en deuxième. Jucers, fixe sur sa ligne, ne laisse pas d’espace au disque. Dans une rencontre rudement disputée, les coups pleuvent. Patxi Biscard et Marc-André Levesque en viennent aux mains dans un rude combat. Les locaux sont volontaires et font preuve de combativité, mais se heurte à une défense compacte. Lyon est pénalisé à de nombreuses reprises dans cette période médiane, mais les hommes de Leime ne profiteront pas des 4 supériotés numériques successives et de la double infériorité numérique lyonnaise en début de période. La partie est irrespirable entre les deux formations et les coups sont distribués à chaque séquence. La partie est enlevée, mais comme trop souvent cette saison, Chamonix ne fait pas sauter le verrou. Le salut intervient enfin à une minute trente du terme du deuxième tiers. Fujerik marque en revers, mis sur orbite par Andersen, 1-2 à 38’37. Chamonix connait une bonne période après la réduction de l’écart. Juha passe proche d’égaliser, mais son lancé effleure le montant gauche de Jucers. 2 buts à 1 après quarante minutes. Dans un tiers dominé par les Pionniers, mais où l’efficacité aura trop longtemps fuit les locaux.

Réveil trop tardif

L’entame de troisième est à l’image du contenu des quarante premières. Les Pionniers tentent de revenir avec combativité, mais Lyon reste extrêmement dangereux aux abords du filet de Darier. Chamonix joue haut, mais s’expose aux contres lyonnais. Takac contraint le cerbère haut-savoyard à une belle parade, avant que Julien Laplace ne manque un face à face plein axe. Les minutes s’égrainent et Chamonix se fait une nouvelle fois saisir en contre. Les Pionniers organisent une offensive, mais Ankerst profite du contre pour battre Darier du revers à dix minutes de la sirène finale, 1-3 à 49’59. Le LHC force la décision, pourtant Chamonix, avec coeur, revient dans le match à 2’30 du terme. Le capitaine Alain Birbaum sonne la révolte, récupère une rondelle de Johnston et marque en force, 2-3 à 57’27. Les Pionniers jouent leur va-tout et sortent leur gardien pour la dernière minute, sans pour autant parvenir à égaliser.

Victoire des Lions 3 buts à 2 à Chamonix. Les Pionniers auront une nouvelle fois peinés à trouver le chemin des filets, laissant passer un grand nombre de situations face à des Lions intrinsèquement supérieurs, mais qui auront du lutter bec et ongles pour finalement l’emporter sur la plus petite des marges. Frustrant pour des Pionniers qui auront une énième fois montrés de belles aptitudes de combativité et un état d’esprit irréprochable, mais également manqués cruellement de réussite dans le dernier geste. Rageant est le scénario qui ne cesse de se répéter pour la troupe de Leime, qui semble pourtant jouer de mieux en mieux et offrir de l’adversité à des formations qui avaient aisément disposés des chamoniards lors des premières joutes de la saison. Point noir de la soirée, la sortie sur blessure d’Erdugan qui n’a pu revenir au jeu et risque d’être indisponible pour les deux rencontres primordiales qui se profilent la semaine prochaine face à Épinal et Mulhouse.


 

RETROUVEZ LES REPLAYS DES MATCHS SUR FANSEAT !

Envie de voir ou de revoir une rencontre, REVIVEZ TOUS LES MATCHES DE LA SAISON ! Retrouvez le replay des matchs sur Fanseat.

BILLETTERIE EN LIGNE

Réservez dès aujourd’hui vos places pour la prochaine rencontre à domicile des Pionniers sur notre site internet.
Cliquez ici pour réserver votre billet.

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PIONNIERS

Liens officiel

  • SAXOPRINT LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Au Vieux Campeur
  • Setam
  • Bontaz Centre