Le Boxer en a bavé

Deux jours après avoir glané un point sur la glace de Nice et après la qualification face à Morzine en début de semaine, les Pionniers accueillaient un gros morceau du championnat, les Boxers de Bordeaux. Une affiche de gala et l’occasion pour le club de mettre les petits plats dans les grands pour offrir au public une belle soirée autour du glaçon chamoniard. Au menu, Chamonix a souhaité rendre hommage aux anciennes gloires qui ont fait le club et ont offert à leurs aînés un formidable spectacle ce dimanche soir.


Bordeaux en avance

D’entrée de match, Bordeaux pousse André lance de loin, Darier dévie difficilement, mais Petit saute sur le rebond et ouvre la marque, 0-1 à 2’13. Bordeaux tente de faire parler sa maitrise technique et lance des attaques rapides. Les locaux résistent bien et répondent de séquences offensives intéressantes. Dans un tiers disputé et rugueux, les bordelais prennent logiquement le jeu à leur compte, Chamonix profite néanmoins de belles ouvertures, dont Fouquerel s’occupe devant sa ligne. De l’autre côté, Darier fait également le travail pour empêcher les Boxers de trouver le fond du but. Des jeux de puissance obtenus de part et d’autres ne donneront rien. En supériorité, Chamonix est proche de l’égalisation sur un lourd lancé fond de zone d’Andersen. La rondelle navigue et Bordeaux parvient à faire le break. Les Pionniers tergiversent dans leur zone, Labelle récupère et transmet à la droite du but pour Maxime Sauvé. Ce dernier s’y reprend à deux fois, mais compte, 0-2 à 16’24. Coup dur pour les locaux, qui néanmoins, ne lâchent rien et demeurent combatifs. Les montagnards exploiteront une belle action collective initiée par Fujerik et conclut par Andersen, 1-2 à 19’44. 2 buts à 1 à la pause pour les visiteurs.

Les efforts paient

Il ne fallait pas arriver en retard à son siège en deuxième ! La patinoire fusionne lorsque Johnston égalise d’un revers placé sur la droite, suite à un superbe décalage à la bleue, et plein axe, d’Henric Andersen, 2-2 à 20’31. L’attitude est à l’attaque chez les locaux qui connaissent un réel temps fort et pressent sur le but bordelais en début de deuxième période. Malgré un bon état d’esprit Goncalves est pénalisé. Le contingent chamoniard poursuit ses efforts et annihile parfaitement le jeu d’infériorité. Quelques secondes plus tard, ce sont les locaux qui bénéficient à leur tour d’un jeu de supériorité dans une évidente période de temps faible girondine. A l’inverse, Chamonix joue de belle manière et compte également sur Darier pour stopper Maxime Sauvé, lancé en break. Le portier se montre décisif avant la mi-match. Les esprits s’échauffent entre Melin et Labelle devant le but chamoniard, et les deux hommes sont envoyés à l’infamie pour dureté. A la mi-match et malgré une envie évidente chez les locaux, Bordeaux profite d’une relance hasardeuse à la rouge centrale. Servi par Petit, Jaatinen part en contre et sert Guillaume qui marque à son tour du revers, 2-3 à 30’05. Les Pionniers font face et sont volontaires, mais Bordeaux résiste et demeure très incisif dans ses offensives. Les coups pleuvent entre les différents acteurs dans une rencontre agréable pour le public, et où les Pionniers auront fait preuve d’une belle débauche d’énergie malgré ce petit but d’avance pour les bordelais à la pause.

Solidarité récompensée

Bordeaux passe proche de faire le break dès l’entame du tiers 3, mais Darier et sa défense évitent la correctionnelle de justesse. La rencontre est indécise et disputée. Quelques secondes après l’engagement du tiers final, McEachen sort plein fer sur un joueur Pionniers et déclenche la fureur du banc chamoniard. Biscard part défendre son coéquipier er s’écharpe avec le solide arrière. Le défenseur canadien est sanctionné à retardement par le quatuor arbitral de la rencontre. En powerplay, les locaux se font justice. Birbaum décale Johnston, ce dernier entre en force côté droit, sert Fujerik qui parvient à remettre devant le but pour Andersen qui y allait d’un doublé, 3-3 à 42’36 [5-4]. L’antre explose sur ce temps fort et Birbaum profitait de la ferveur pour expédier un lancé frappé surpuissant qui faisait filet et explosé Bozon, 4-3 à 42’55. La partie est tendue entre les deux équipes. Melin et Labelle se recroisent d’un peu trop près à dix minutes de la sirène et une nouvelle échauffourée démarre au niveau du banc bordelais. Menée, l’armada des Boxers lutte pour ramener son équipe à égalité. Chaque attaque bordelaise est un combat pour les locaux qui font front et bloquent. A sept minutes de la fin de troisième, Erdugan obtient un break sur un mauvais jeu de Jaatinen, mais l’athlétique attaquant se voue en défenseur le temps d’un instant et empêche l’attaquant suédois d’ajuster son lancé. Une occasion que Chamonix regrette quelques instants plus tard. Sur un contre, les visiteurs égalisent sur un but quelque peu chanceux de Labelle qui détournait bien involontairement une passe de Hughesman devant le but de Darier, 4-4 à 54’25. Quel scénario dans ce match ! A moins de quatre minutes du terme, les Pionniers se compliquent grandement la tâche. Erdugan écope de deux minutes pour crosse haute. En infériorité numérique, McEachen teste Darier, qui bloquait d’une mitaine circulaire solide. La défensive se serre les coudes et le portier est décisif à deux reprises, emmenant les siens en prolongation et s’assurant du même coup, un point mérité.

Besch en sauveur

La prolongation est annoncée. Elle démarre par une incursion bordelaise, suivi d’un contre tonitruant signé Erdugan. Ce dernier voit son revers longer la ligne. Le disque fuit le cadre. Les occasions nettes sont pionnières. Besch est pénalisé pour un retour illicite sur Andersen après 55 secondes de jeu. Leime prend son temps mort sur cette séquence et tente de mettre en place la stratégie gagnante. En jeu de puissance, Johnston, puis Rundgren passent des sueurs à Fouquerel, mais Bordeaux se sort de la torpeur malgré d’énormes occasions chamoniardes. La première situation sera la bonne pour les hommes de Philippe Bozon qui clôturent cette belle soirée sur un lancé plein axe signé Nicolas Besch, 4-5 à 64’04.

Courte, amère, mais engageante défaite pour les Pionniers face à des Boxers de Bordeaux pourtant largement donnés favoris en avant-match. Auteurs d’une très belle partie, et très vite menés, les coéquipiers de Jimmy Darier sont longtemps restés aux contacts et auront même menés quelques minutes, faisant douter les bordelais jusque dans les derniers instants du match. Puni sur un contre en prolongation, les Pionniers engrangent un petit point, mais l’essentiel est ailleurs. Cette équipe jusqu’ici dans la difficulté semble trouver un nouveau souffle depuis quelques rencontres. De bon augure alors que se profilent d’importantes échéances dans les semaines à venir pour la troupe d’Heikki Leime.

RETROUVEZ LES REPLAYS DES MATCHS SUR FANSEAT !

Envie de voir ou de revoir une rencontre, REVIVEZ TOUS LES MATCHES DE LA SAISON ! Retrouvez le replay des matchs sur Fanseat.

BILLETTERIE EN LIGNE

Réservez dès aujourd’hui vos places pour la prochaine rencontre à domicile des Pionniers sur notre site internet.
Cliquez ici pour réserver votre billet.

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PIONNIERS

Liens officiel

  • SAXOPRINT LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Au Vieux Campeur
  • Setam
  • Bontaz Centre