Bilan à la trève avec Patxi Biscard

Assistant-capitaine des Pionniers cette saison, de retour après une année à Nice, Patxi Biscard se confie sur le début de saison. Bilan, objectifs et espérances, le joueur chamoniard a livré ses impressions sur le début d’exercice et sur la palpitante fin de saison qui s’annonce !


C.H.E : Salut Patxi, personnellement, tu as fait le choix de revenir dans la vallée, peux-tu nous expliquer les raisons de ce retour au bercail ?

P.B : Salut à tous ! Effectivement j’ai pris la décision de revenir à Chamonix car c’est mon club de « cœur ». C’était une évidence. J’aime ce club, l’ambiance qui se dégage et toutes les personnes que je côtoie au quotidien. Alors, quand Christophe Ville m’a appelé au mois d’avril, je n’ai pas hésité une seconde à revenir dans la vallée.

C.H.E : Peux-tu nous résumer cette première partie de championnat ? Quel bilan en tires-tu ?

P.B : Notre première partie de saison est compliquée. L’été a été mouvementé, notamment à cause des changements de coachs, mais aussi avec les joueurs arrivés en cours de route. Malgré tout, il y a du positif dans notre façon de jouer, dans notre investissement sur la glace, dans notre état d’esprit, notre combativité et notre abnégation, même si sur le plan comptable ça reste difficile…

C.H.E : Selon toi, quelle est la force principale de l’équipe ?

P.B : Notre force principale à l’heure actuelle c’est notre état d’esprit, notre volonté de tout donner pour s’en sortir, de se battre soi pour les coéquipiers. Nous avons une très bonne cohésion entre nous. On travaille très fort à l’entrainement. C’est vraiment agréable de venir dans le vestiaire et de monter sur la glace dans la bonne humeur.

C.H.E : Parlez-nous d’Heikki Leime ?

P.B : Nous avons rencontré Heikki Leime pour la 1ère fois à la salle de musculation, où il est venu se présenter lors de son arrivée. Pour nous, c’est une grande chance d’avoir un entraîneur aussi expérimenté à Chamonix. Il croit en nous et nous donne l’envie de nous surpasser à chaque présence, et chaque fois qu’on monte sur la glace.

C.H.E : A l’image des dernier résultats, on sent l’équipe plus en confiance depuis quelques matchs, qu’est ce qui a changé au sein du collectif ? Et selon toi, manque-t-il quelque chose au groupe pour faire pencher la balance du bon côté ?

P.B : Jusqu’à présent, nous avons notre 1ère ligne qui marque pratiquement tous les buts de notre équipe, nous avons la chance d’avoir des joueurs comme Alain Birbaum, Andrew Johnston, Numa Besson et Henric Andersen, qui apportent leurs expériences. Mais pour inverser la tendance, il faudrait que les autres lignes parviennent à être plus productives et efficaces pour aider la première. Selon moi, c’est ce qui ferait la différence aujourd’hui.

C.H.E : Quels seront les objectifs dans les mois à venir ?

P.B : Je pense que notre objectif principal et primordial sera de maintenir le club en Magnus ! C’est un devoir que l’on a, même si nous avons forcément dans un coin de notre tête les play-offs comme tout joueur de hockey.

C.H.E : Vous vous êtes grandement rapprochés de votre public depuis le début de saison avec ce fameux Kilomètre Vertical ouvert au public ou plus récemment la soirée des Anciens. Qu’as-tu à dire aux supporters que l’on aimerait plus nombreux à Chamonix ?

P.B : Oui, nous essayons d’être proches du public ou des personnes qui travaillent bénévolement pour le club. Il est primordial d’accorder de l’importance à toutes les branches de l’organisation. Le public est essentiel pour nous, ça nous booste dans les bons comme dans les mauvais moments ! Il faut que nous avancions ensemble dans la même direction pour atteindre nos objectifs.

C.H.E : Pour les non-initiés, à quoi ressemble la trêve pour un joueur de hockey ?

P.B : C’est tout d’abord du repos physique et mental pour les organismes. La trêve pour un joueur de hockey sert à s’échapper quelques jours du quotidien « Maison – Patinoire ». Mentalement et physiquement, ça fait beaucoup de bien et c’est essentiel pour se ressourcer un peu, afin de reprendre le championnat en pleine forme. C’est aussi important pour prendre du temps pour soit, l’espace d’une soirée sans la pression du match du lendemain, c’est très important pour tout le monde !

C.H.E : Merci Patxi !

P.B : Merci à vous ! Et Allez Pionniers !

 

 

Entretien : A.JUILLET

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PIONNIERS

Liens officiel

  • SAXOPRINT LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires institutionnels

  • Chamonix
  • Conseil Départemental Haute-Savoie

Partenaires majeurs

  • Au Vieux Campeur
  • Setam
  • Bontaz Centre